Petite feêtre - Abyssal Floyd - Galerie 21

Abyssal Floyd écrit !

Petite fenêtre …

 

Petite fenêtre au bois frêle,
Toi qui te tient là depuis tout ce temps;
à épier la vie d’un côté puis de l’autre.
Toi qui n’a guère intérêt que la prospérité d’un rayon lumineux,
te traversant de part en part,
afin d’égayer la journée d’un idéal Humain.
Toi séparant le je du nous.
Toi qui résonne au rythme de la vie;
tu es et resteras l’interface préférée d’un œil aguerri,
sachant capter la beauté d’un fragment de ce monde.

                                                                                      Abyssal Floyd

 

Un jeune artiste musicien, compose aussi les mots

Abyssal Floyd, joue en autodidacte depuis sa tendre enfance, sans jamais penser à en faire carrière.
En effet quand on lui en parle : c’est impossible !
« Je joue, avant tout pour nourrir en moi quelque chose qui doit grandir,
je joue pour m’évader ou parfois pour mieux rester.
C’est toujours de l’improvisation, je ne jouerais jamais le même morceau, je n’y arrive pas.
Quand je prends ma guitare, c’est avec elle que je parle, elle me conduit vers un état de sagesse. »

Ses créations nous les retrouvons dans les films que nous réalisons pour la Galerie 21 .

Pensez à vous abonner à la Chaîne Youtube Galerie 21

2 réponses sur “Abyssal Floyd écrit !”

  1. Je viens de lire « Petite fenêtre » poète et musicien, mais quel bonheur de l’entendre, de l’écouté et de le lire.
    C’est beau jusqu’à l’émotion, bouleversant, cela fait référence à ma propre structure fondamentale.
    La musique est indispensable à ma vie , je ne peut pas vivre sans elle, elle m’accompagne chaque jour. Depuis que j’ai découvert « Abyssal Floyd », je l’écoute en boucle, j’ai rarement entendu un solo aussi envoutent, spirituel, magnifique, d’une telle qualité. Vous pourriez avoir une place parmi les plus grands. Bravo l’Artiste ! Continuez à nous enchantés. Merci à vous pour ces minutes de vrais bonheur. Musicalement votre !
    Une auditrice passionnée et admirative de votre création….
    Évelyne Cans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *