Connexion Client
Mot de passe perdu
Quelques œuvres au hasard …

Yaméogo Olga

  /    /  Yaméogo Olga
Olga Yaméogo Galerie 21

BIOGRAPHIE :

Née en 1966 à Ouagadougou au Burkina-Faso, Olga Yameogo fit ses premières expériences plastiques dans sa culture d’origine entre masques, tissus, objets de cultes animistes et ses études dans la langue de l’ancien colonisateur.

De cette multiplicité d’influences, une fusion s’est opérée en France où Olga fait ses premières expositions. Totalement autodidacte, elle peint dans une technique simple : pigments naturels ramenés d’Afrique et liants, sur des toiles à grosse trame mais aussi sur toutes sortes de fragments de récupération de notre consommation ordinaire.
Dans ses tableaux, le quotidien de l’artiste prend des allures de contes avec des personnages imaginaires qui évoluent dans un monde où la couleur, reflétant une certaine idée de la vie, lance ses appels à la joie,. Elle est sans doute une des meilleures représentantes de ce mouvement de métissage qui s’est développé depuis les années 80.
En ce sens, Olga, tout en filtrant le monde occidental, ne s’est pas laissé infiltrer par l’art international de marché qu’elle connaît mais dont elle ignore volontairement la prégnance. Sa récente exposition démontre un positionnement sur l’histoire de l’art où elle revisite l’abstraction dans un langage brut et raffiné à la fois.
Ses compositions très charpentées nous conduisent vers des latitudes où les couleurs prennent leurs densités extrêmes à la lumière.
Sa peinture raconte sans que l’anecdote cache le véritable sujet du tableau : la peinture ; mais c’est toujours avec les yeux de l’innocence, celle d’un monde qui n’existe que dans les belles histoires d’enfants.’
Michel Batlle

SES ŒUVRES :

« Les femmes n’avaient pas le droit de faire des choses inutiles »

Peintre, sculptrice, plasticienne, art-thérapeute, Olga Yameogo a dévoilé sa vie d’artiste. De la légitimité artistique féminine ou la place des femmes dans l’art de la peinture, son combat pour être reconnue, ses influences, ses œuvres, ses sujets de prédilection, ses techniques de peinture et sa soif de liberté…

« J’ai vécu au Burkina jusqu’à mon adolescence, il y a 36 ans. Autrefois, dans mon pays, les femmes n’avaient pas le droit de faire des choses inutiles, comme la peinture. Ma famille, instruite, m’a laissé faire », précisait l’artiste. Pour exister par son art, « il faut beaucoup travailler et, pour se démarquer, peindre en toute liberté, en dehors de toute notion esthétique, pour que la peinture devienne créatrice », poursuivait-elle.

En prenant appui sur la projection de ses œuvres, sur écran, les élèves ont découvert sa technique, ses pigments naturels importés de Ouagadougou, ses personnages imaginaires, l’abstraction exprimée dans un langage brut et délicat à la fois.

ON PARLE D'ELLE :

« La peinture d’Olga Yaméogo, née au Burkina Faso, puise sa vitalité dans sa culture d’origine. Installée en France où elle exerce comme art-thérapeute, Olga Yaméogo invite des personnages imaginaires qui évoluent dans un monde où la couleur lance ses appels à la joie et à ses réalités. » La Dépêche du Midi

 

QUELQUES LIEUX D’EXPOSITIONS :

  •  Castelnau d’Estretefonds
  • Toulouse
  • Auch (abolition de l’esclavage)
  • Cugnaux
  • Castanet
  • Mennecy
  • Paris
  • Samatan (SAMAFRICA)
  • Bordeaux

Artiste Permanent de la Galerie 21