fbpx

Le Centre de Céramique de Giroussens

par | Oct 1, 2020 | Non classé | 0 commentaires

Giroussens, ancienne bastide fondée à la fin du XIIIe siècle autour d’un château dominant la vallée, était avant la Révolution une petite cité prospère grâce à l’activité de nombreux potiers établis à l’orée de la forêt, usant d’un privilège octroyé aux habitants de prendre dans la forêt le bois pour alimenter leurs fours.

Au début du XVIIe siècle, ils étaient 72 maîtres-potiers, compagnons et apprentis à fonder la confrérie « Sainte Rufine » qui leur assurait des secours spirituels et matériels. Leur nombre passa de 86 (en 1690) à 91 en 1735, époque la plus florissante de leur industrie. La renommée de ces potiers tenait à production de plats et d’assiettes rappelant les céramiques italiennes vernissées au plomb, colorées de jaune, de vert et de bleu.

Sous la Régence, les commandes baissent du fait de la concurrence de la vaisselle d’étain et de faïence. Les potiers produisent alors de la vaisselle plus simple pour la Louisiane et le Québec.

Au milieu du XVIIIe siècle, la concurrence des industries de faïence et la suppression de leur privilège à la Révolution entraînèrent leur déclin. De cette industrie locale, restent quelques pièces remarquables que l’on peut découvrir au Centre céramique de Giroussens et dans certains musées, notamment celui de Rabastens qui détient une grande collection de ces pièces.

En 1991, la poterie renaît grâce à l’association Arts et Poteries de Giroussens qui a su exploiter le livre, paru en 1985, de Lucien Raffin-Bouniol , Les Terres Vernissées De Giroussens.

Le lundi, le musée est fermé, et pourtant, le président du centre a eu la délicate attention de nous ouvrir ses portes afin de nous faire connaître cette superbe association.
Au côté de Claude Devillard de Patrick Couvidat et de Sébastien DeGroot nous avons découvert ce monde du feu de la terre et de l’eau.
Loin de comprendre tous ses méandres et alchimies, nous avons touché la passion d’un groupe de céramistes et le professionnalisme d’un musée de renommée Mondiale.
Tout près de chez nous à deux pas de Toulouse, Giroussens ce village du Tarn réputé pour sa terre.

Cette visite a été pour nous un réel plaisir, pas seulement pour ce savoir transmis si généreusement, mais pour le partage de leur appétit artistique.
Un détour à faire et à refaire sans modération !

Les artistes exposés :

Eric Astoul – Gwénola Boullier – Marie Delafosse – Sébastien De Groot – Sylvie Enjalbert – Lisa Hammond – Raphaël Meyer – Jean-François Thiérion – Janet Stedman

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *