Connexion Client
Mot de passe perdu
Quelques œuvres au hasard …

Deshayes Pauline

  /    /  Deshayes Pauline
Galerie 21 Pauline Deshayes

BIOGRAPHIE :

née le: 06/10/94

Pauline a suivi une 2e année Master Graphisme/Édition ISCID Institut Supérieur Couleur Image Design à Montauban
A obtenu L3 ADST ISCID à Montauban
BTS (+ Prépa) Design Graphique EPESAAT à Toulouse

Son expérience de graphiste l’emmène un peu plus loin chaque fois.

Elle travaille comme graphiste, mais la création et le livre la passionne de plus en plus.

Cu,rieuse et à l’écoute elle arpente un chemin de bataille peu commun : Celui de passer la parole aux adolescents en recherche de réponses fondamentales.

Tous les sujets l’a passionne mais à ce jour son combat est celui de  l’intime et de la sexualité.

Pourquoi ne pas voir le graphisme comme ayant la mission de nous rappeler notre humanité, de prendre notre temps, de nous écouter, de prendre conscience de notre environnement, etc. ? pourquoi ne pas défendre l’authentique, l’approche émotionnelle dans une expérience sensorielle et existentielle ?

Dans cet océan de messages, d’informations, pourquoi ne pas choisir de valoriser ceux qui font du bien, ceux qui sont nécessaires au bien-être de l’humain?

Je propose une poétique du sensible qui découle de différents outils: une approche narrative, métaphorique, poétique, des couleurs harmonieuses et le réveil des sens par l’haptique. Ils vont permettre la création d’images expressives et donc une expérience esthétique.

SES ŒUVRES :

Lors de mon BTS design graphique, il me semblait délicat de ne pas participer à cette société matérialiste en tant que créateur d’images.

Mon métier participe à cette abondance.

Cependant, ma vision a évolué à la découverte de l’exposition « The Happy Show »a de Stefan Sagmeister (graphiste, artiste, typographe) en 2014.

Une exposition autour du bonheur, qui invite les regardeurs à explorer leur propre quête du bonheur.

Ainsi se dévoile une autre façon d’aborder le graphisme. Stefan Sagmeister a pour but de partager, d’instruire.

Son intention est de faire sourire et réfléchir. J’ai pu imaginer, pour la première fois, un graphisme au service de l’individu, au service de son « bien-être ».

L’artiste, graphiste, annonce que de nos jours, nous perdons en qualité, car nous avons oublié les principes de bases de la création, qui sont «créer quelque chose soit qui aide, soit qui fait plaisir ».
– Lier éthique et esthétique J’ai pu expérimenter pour la première fois cette approche du graphisme lors de mon année à l’université Jean Jaurès au sein de la section design.

J’ai été confronté à l’exercice de créer des affiches en ayant « carte blanche ». J’ai alors cherché une intention, un message à faire passer.

Je me suis orientée vers une problématique qui me tient à cœur: l’environnement.

J’ai travaillé sur la notion de « dénonciation poétique » par le biais d’expérimentations visuelles au sujet du végétal dans la ville.

Cet exercice, en me permettant de lier éthique et pratique visuelle, m’a fait prendre conscience que c’était la clé à mon épanouissement dans le travail (valoriser un message nécessaire auquel je suis sensible d’une façon qui fait écho à mes valeurs).

ON PARLE D'ELLE :

« Sensible, délicat, élégant… le champ lexical qui depuis ses débuts décrit le mieux le travail de Pauline évoque la douceur et la féminité, tout autant que l’onirisme.

Bien que régulière dans la recherche d’exprimer cette sensibilité, elle laisse son étude ouverte à la découverte de notions plus abruptes, ou d’expérimentations plastiques ou conceptuelles moins évidentes.

Dans cette direction, elle explore actuellement le champs intime de la sexualité et rends accessible, via des visuels et des termes simples, des notion souvent mal considérées par le public.

Pauline Deshayes est un talent tout juste en train d’éclore, comme les fleurs d’où elle puise une partie de son inspiration. »Jérémy Villy

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com