Connexion Client
Mot de passe perdu
Quelques œuvres au hasard …

Aragon André

  /    /  Aragon André

BIOGRAPHIE :

Autodidacte modéré. Après une année en pointillé aux Beaux Arts de Toulouse en 1970, puis  des cours du soir de dessin aux Beaux Arts de Toulouse,il a  pris des cours par correspondance (méthode ABC), puis effectué de nombreux stages et des cours : dessin, couleur, volume, acrylique, huile, aquarelle, pastels, gravures, modelage, moulage, travail du peintre à partir de matériau brut, sculpture,céramique, encre et finalement calligraphie orientale et sumi-e.

Il a  aussi effectué une formation d’art thérapeute à Bordeaux

SES ŒUVRES :

Longtemps Influencé par l’École de Paris, l’Expressionnisme Abstrait, Cobra, Dubuffet et l’art singulier, j’ai travaillé une peinture expressive dont quelques œuvres font partie de la collection de « l’Art Cru » à Bordeaux. Mes questions de cette époque cherchaient à concilier le sens et l’énergie, avec la part belle faîte à la matière et au geste pictural.

 

Après une période d’arrêt, le désir de peindre est revenu par la pratique de l’écriture et du dessin à l’encre dans mes carnets. Je   me suis intéressé  aux philosophies et conceptions orientales sur l’art,avec les lectures entre autres de François Jullien et François Cheng, la découverte des écrivains, poètes, peintres chinois et japonais, la pratique du yoga et de la méditation. Ainsi depuis une dizaine d’années  je travaille essentiellement l’encre de Chine, en m’inspirant de la façon orientale : encre en bâton, pinceau de calligraphe, papier de riz, marouflage.  Mais, restant peintre occidental, j’aime aussi utiliser  l’encre sur toile, alliée avec un ou plusieurs médiums (huile, acrylique…).

 

Je vis l’encre  comme un do, un chemin, une voie.   Elle requiert, comme la promenade dans le jardin chinois, un esprit de  détachement  empli de présence. Elle  exige un laisser faire contenu, une maîtrise dé-maîtrisée.  Elle permet d’ apprivoiser le temps pour que les choses à venir adviennent,vague après vague, respiration après respiration, série après série.

 

Je travaille quasiment tous les jours sur un carnet où viennent des dessins-peintures-encres et de l’écriture. Il arrive que de cela émergent des envies d’aller plus loin, pour des encres sur papier de riz ou autres papiers, pour des peintures-encres, pour des xylogravures . Bien qu’il me soit arrivé ponctuellement d’aller vers le volume, ma médiation principale est bien l’encre de Chine que je travaille en approchant de la sensation de l’instant présent.

 

Ma peinture s’adresse je crois au silence de chacun, et demande donc d’entrer dans le monde que je propose.

André Aragon

ON PARLE DE LUI :

L’éclaireur

 

 

Le premier mot : terrestre.

Car même le ciel a son épaisseur, et la profondeur d’un regard aux autres

regards ajoutés. Je suis devant cette peinture, et écoute ce qu’elle suscite,

physiquement : je ne m’y enfonce pas comme dans un azur, ni ne la reçoit

dans le ventre comme un choc. La toile se tient devant moi, elle ne me heurte

pas mais se tient là, existe, s’oppose ; et la rêverie commence.

 

Des ocres. Des ocres et des noirs, toute la vie des gris, les sables

du monde entier. Le blanc, toujours. Dans les encres c’est un blanc de papier,

dans la peinture, une peau tumultueuse, une foule de blancs, parfois

même une sculpture de blanc. Il y a d’autres couleurs, mais si la forêt est verte,

c’est juste avant de devenir blanche, avec ses mystères de troncs noirs.

Une forêt de signes, un signe de forêt.

 

Et oui, j’y pénètre (tu m’as dit entre, j’entre).
Mon ombre me suit. Devient un arbre. Et je sens quelque chose…

Une énergie de conversion peut-être, la force d’une colère transformée ?

J’y vois une graine fermée, une graine ouverte, le passage du sol,

la plante après les racines, l’arbre après le tronc, le chemin tracé parmi

les dangers, la lumière gagnée dans sa traversée. L’arbre est né de racines tordues, aimantées pourtant vers la vie de l’air, vers une légèreté conquise

par ce travail jardinier. Il faut se faire confiance pour s’aventurer ainsi,

et si la toile existe, elle est aussi l’expression d’un principe : le plaisir

offert à soi-même de vivre cette aventure très personnelle, vivre en peinture.

J’y suis. Je vais pouvoir dire que cette peinture me déroute. Tant mieux.

De nouveaux méandres à suivre, des paysages de la pensée, le monde
un peu plus neuf. Je sors de mon chemin sur ce point : il y a là quelque chose

d’amical. Un musée devient une conversation à hauteur d’homme.

Rien qui me toise, me surplombe, m’intimide. Pas d’épate.

Le sublime est dans l’acte. Je m’assois avec l’ami autour d’un thé, sur une

montagne de Chine. « Voilà mon aventure », dit-il. Puis il se tait (pas toujours,

je vous rassure, quand il parle de sa vie en peinture, il s’anime et sa parole

se multiplie, où l’art, l’art de vivre, la philosophie, la poésie, les figures aimées,

la littérature ont leur place).

 

Mais la peinture se tait.

Elle a son langage à elle, et ses noirs intranquilles, ses clartés qui insistent,

ces gestes faits traces, des gestes d’hommes – très humains.

La peinture a une peau, les couleurs sur ses joues. Elle m’arrête.

Si je me détourne j’y reviens. Elle ne s’épuise pas, l’œil y refait ses voyages.

Il y a toujours un chemin, où le peintre – l’éclaireur – a fait le premier pas.

Le papier, c’est fibres et lumière, où l’encre dit la vulnérabilité et

la puissance de l’instant. Toutes ces images – ces présences – vivent,

chargées de la décision d’André Aragon, enchantées de son regard

sur ce monde, fortes du travail et de la vie des jours passés au plaisir

de vivre. En peinture.

 

Jean-Marc Barrier

peintre et poète, auteur de Western,

poème dialoguant avec une peinture de André Aragon,

éditions La voix du poème 2014.

QUELQUES LIEUX D’EXPOSITIONS :

  • Salon des arts et métiers d’art de Millau de 2013 à 2016Manifestation Serres Les Arts à Serres (05) en 2015Manifestation SQUART à Millau : Installations au Parc Raux en 2015,2014,2012,2011Journée de l’estampe au Village des Arts à Octon en 2015

    Vitrines d’art, rue de la Capelle à Millau en 2013 et 2014

    Journées du Patrimoine : livres d’artiste à La Scierie à Fondamente (12) en 2011, gravures en 2012

    Manifestation Chapelles d’Art : installation à la Chapelle de Brocuejouls (12) en août 2010

    Installation « Lire » au théatre La Fabrick à Millau en 2008

    Installation dans des vitrines à Saint Afrique en 2008 et 2007

    Festival « sous couverture » à Saint Antonin Noble Val en 2009 et 2010

    Quelques participations à des « braderies » ou super marché de l’art ou déball’art à Millau, Rignac, Montcuq

     

    PUBLICATIONS

    2007 :« Arbres », poèmes et dessins , éditions Clapas

    2015:illustration de « Voir feuille jointe » (12 plasticiens et 12 poètes)ed. La voix du poème

    2014 : illustration de Western, poème et livret de Jean Marc Barrier ed. La voix du poème

    2018 (en prévision) Ouïe d’encre, texte poétique de Jean Marie de Crozals en écho à mes œuvres, édition des Monteils

    2015 : catalogue « L’age de l’encre », Musée de Millau

    2017 : catalogue «  Appuis,Impacts », Galerie AMJ

    2015:reportage FR3 sur mon travail en relation avec l’exposition au Musée de Millau (visible sur ma page FB AndArt)

    2010 : reportage FR3 sur les « Chapelles d’art » où apparaît aussi mon travail

     

    INTERVENTIONS ARTISTIQUES

    2016 : animation de xylographie au Salon  Arts &Métiers d’Art de Millau

    2017 : spectacle musico-poètique sur le lieu d’exposition à Lauzerte avec le comédien et musicien Vincent Dubus (avec mes textes et des poésies et textes orientaux pour approcher de mon travail)

     

    EXPOSITIONS

    2018 : Librairie Chemins d’Encre 12 Conques

    Galerie 88 pour PHAART, 65 Bagnères de Bigorre

    2017 : Galerie AMJ, « Appuis, impacts »11 Narbonne

    Galerie L’Art en pente douce,46 Cajars

    Espace Points de Vue 82 Lauzerte

    2016 : Galerie Concha de Nazelles 31 Toulouse

    Galerie du Fort 82 Montauban

    Galerie du Lion d’Or 46 Montcuq

    2015 : Musée de Millau : « L’Age de l’Encre »

    Galerie A Capellart  « Pas à Pas »12 Millau

    2013 : Galerie Passage à l’Art «  Cependant »12 Millau

    salle de l’Aygalier, 13 Martigues

    Saint Pargoire, 34

    Bad Salzuflen , Rhénanie Nord, Allemagne

    2012 Office du Tourisme 12 Saint-Affrique

    2011 Espace Culture « Il faut toute une vie » 12 Millau

    2010 Soleil Bleu « Une présence »34 Lodève

    2008 La Scierie « Papiers de soi » 12 Fondamente

    2006 Vieux Moulin « Images en série » 12 Millau

    1997 Espace Art Cru « Erres » 33 Bordeaux

    1995 MJC « Vertébrales » 12 Rodez

    1992 CREA « Glyphes et Graphes » 12 Millau

     

Artiste Permanent de la Galerie 21

X