Proffit Pascale

Biographie:

Née à Montmartre, C’est le théâtre dont elle hante les coulisses dans sa plus tendre enfance qui donnera à Pascale Proffit le goût de l’imaginaire et de la magie ».

Diplômée de l’E N S A D ,(architecture intérieure ). Elle travaille dans l’atelier de A . Minot (sculpteur plasticien ). Ensemble, ils réalisent des sculptures monumentales et bas reliefs en céramique.

Depuis 1981, Pascale Proffit expose aussi bien en France qu’à l’étranger, dans des salons professionnels et galerie d’art : Mac 2000, salon 109, salon Comparaison, Saga, Grand Palais Paris. Biennale de la céramique à Spiez, Suisses, europ’art Genève, St’art Strasbourg.

En permanence à la Galerie Michèle Guérin à Limetz Villez, et à la Galerie Art Aujourd’hui Paris, Art Cité Fontenay, Fondation Taylor Paris.

Elle entre à la fois dans des collections particulières et nationales :

Musée National de la céramique à Sèvres, Théâtre Le Scarabée la Verrière, Crous Paris, Ecole navale Brest, Mairie de Bois Colombes, Théâtre de l’Apostrophe Cergy Pontoise, Frac Aquitaine, …

Sculpteur céramiste, vit à Freneuse, dans un joli village des Yvelines au bord de la Seine.

Le travail de Pascale Proffit est en grande partie : la céramique, mais elle est comme tout artiste, une exploratrice !
Fresques, bas reliefs etc

Les céramiques de Pascale sont tendres et attachantes, tout droit sorties du monde théâtral et imaginaire de l’artiste.
La gaiété de ses pièces apportent à son acquérreur un sentiment d’appaisement, à la foi magique et espiègle. 

Pascale en son jardin

Eh bien voilà une belle chose de faite. Pascale Proffit installe son jardin magique au cœur du théâtre, côté cour, dans le hall. Un jardin peuplé d’êtres truculents et mutins, histoire de rire et de voir la vie du bon côté. Du côté des « taquineries champêtres » et des « douceurs printanières ». Pascale y réalise des boutades, comme d’autres des boutures. Elle cultive le merveilleux art de la facétie et plante et transplante ses sculptures dans un terreau enrichi de pure poésie. Ses drôles de scénettes sont autant de petits tréteaux, où des personnages rigolards nous jouent la comédie de la vie, le nez en l’air, l’œil brillant, le sourire ravageur. La vie, la vraie, celle qui est au cœur du travail de leur auteur. Une vie qui est douce comme la pluie, tendre comme de jeunes pousses. La sève monte, bouillonne dans les nids d’amour. C’est le bonheur. On y rêve les yeux ouverts.

Un jardin à visiter sans modération, le jour, sous les rayons du soleil, et la nuit, sous le sourire de la lune.

Loïc Loeiz Hamon

…Sitôt les 3 coup frappés, le rideau écarté, l’humour se présente. Mais pas de premier degré exclusif. L’histoire est plus complexe, qui se déroule et nous enroule dans l’émotion. Comme empruntée à l’imagerie fantastique, au symbolisme médiéval, une cohorte de gargouilles souriantes et de chimères débonnaires occupent l’espace et le jeu. Mais sur le fil de la grâce, un souffle lyrique enveloppe la verve habile et provoque l’équilibre…

extrait Claudine Dufour – Meurisse

Espace Scipion Paris V

…Pascale Proffit cherche à nous amuser au besoin réfléchir , à nous de choisir .

Du clown, elle a retenu la propension au déguisement .Bien sûr, ses figures nous représentent et nous moquent, gentiment .D’où sortent elles ? De la bandes dessinées, certainement, mais bien plus loin elles trouvent leur origine dans les figures grotesques qui décoraient les assiettes de Moustier au XVIII siècle, et, plus loin encore dans les chapiteaux de nos églises romanes et les bordures des manuscrits médiévaux.

L’art de Pascale Proffit est la contemporaine transcription d’un goût vieux comme le monde : aimer rire de soi et des autres, avec une tendre complicité…

Antoinette Faÿ-Hallé (Conservateur général du patrimoine, chargé du musée national de

céramique, Sèvres.)

Cinquante ans de céramique française 1955- 2005

Une collection nationale (éditions de la réunion du musée national Paris 2005)

Strasbourg – Lyon – Quimper – Nantes – la Baule – Belgique – Limetz- Villez – Suéde – Suisses – Paris – Zürich – Thionville – ST Nazaire – Bordeaux – Savigny-le-Temple – Bois Colombes – Orly – Reims – St Quentin en Yvelines – Macon – Angoulême – Troyes – Issy- les- Moulineaux – Thionville  – 

Salon de Fresnes

Biennale de la Céramique Spiez Suisses

Maison de Robert Schuman Scy-Chazelles

Achat Musée de la Céramique Sévres

Centre Culturel le Scarabée  La Verrière

Musée de Vernon ,exposition « Des souris et des rats »

Sculptures et Mosaïques ,avec Carlos Signorini Luxembourg et Ferrare

Les rendez vous du monde Tour Eiffel Paris

Salon Mac 2000

Salon europ’art Genève

Salon Comparaison Paris