Perrier Christian

Biographie:

Né en 1950
Vit et travaille à Bourges (cher)

• Études de lettres classiques
• agrégé de lettres moderne
• Peint depuis 1974
• Se forme par la fréquentation des musées et la pratique des matériaux
• Cesse de peindre en 2000 jusqu’en Aout 2008
• de 1980 à 1985 anime la revue ICI et LA d’art contemporain en région Centre

Series des Graals

Insolence des Fleurs

Figures tremblées

« Ma peinture ne cherche pas à représenter des choses, des paysages ou des personnes mais des sensations ou plus précisément des vertiges, des moments d’illusion, de perplexité où l’on ne sait pas très bien ce que l’on a cru voir mais qu’on aimerait avoir vu, des légendes de parcours, des prologues de trajectoires avortées avant que d’avoir pris pied mais c’est leur fugacité même qui les rend tolérables. » CP

« Pour dire cela je me sers d’avatars, d’ectoplasmes de formes, d’éclairages fugitifs et avares; il s’agit de naviguer sans cesse entre l’affirmation et son démenti; transparence et opacité, matières bourbeuses et dissolutions éthérées, ombres impalpables et minéralités rugueuses, profondeur et planéité, géométries cassées, édifices écroulés. Ce qui compte c’est la trace, les strates, le trop fréquenté, l’usé. Usages révolus; passages désaffectés; le temps, un peu de mémoire peut-être. » CP

Toujours le même parchemin, palimpseste, reconduit, revisité, la même fenêtre (mais ici on défenestre), le même corps de la mère, étal, létal, la mise à mère, le même territoire usé de codes, de balises, de frayages et dépôts… A la fin la peinture est en lambeaux, suppliciée. Entailles dans le derme, charpie, gémonies, déchirure des langes, le mariage d’Eros et Thanatos, des cieux et du fiel, de marie et marée, du bât et du béant

Gérard Laplace à propos de la peinture de Christian Perrier

 

 

Peinture: empreintes ; repentirs ; sillages revisités; trajets oubliés; silhouettes entrevues; formes évanouies; ombres délavées ; lumières blafardes ; pénombres douteuses; traces; strates; dépôts : on est passé par là.

Eric Bronsac à propos de la peinture de Christian Perrier

2014
• Galerie R9 St Sauveur en Puisaye (Yonne)
• abbaye de Fontmonrigny (Cher)
• Galerie l‘étang d’art Bages (Aude)
• Galerie Arts pluriels Nantes
2015
• Galerie Cravantaise (37)
• Galerie T Middleburg (Pays bas)
• Maison des arts Barcarès
• La tour de Vevres Neuvy les deux clochers (18)
2016
• Galerie la Métisse d’argile St Hippolyte
2017
• la maison de Brian (Simiane la rotonde)
• galerie 21 Balma
2018
• galerie Mermoz Cabourg
• galerie 21 Toulouse
• Galerie la Métisse d’argile St Hippolyte

Expositions collectives récentes:

2015
• Galerie Gaia Nantes
• Galerie Bourreau Ravier Noirmoutier
• le château d’eau Bourges avec le collectif 13 peintres
• la Galerie cachée Mirepoix (09)
2016
• Abbaye de La Prée dans le cadre du printemps des poètes
• fort Rammekens aux Pays Bas avec le collectif 13 peintres
2019
• Institut français Cologne ( Allemagne)
• Maison du Patrimoine, Mesquer (44)
• Château d’eau Bourges
• Chapelle des Jésuites Dole (39)
• Musée d’art et d’histoire de la Puisaye Villiers St Benoit (89)

Publications
• 2013 Livre Pauvre dans la collection dirigée par Alain Leuwers
• 2014 « la Neige n’est pas loin  » édition avec le poète Alain Freixe
• 2015 18 peintures pour une anthologie Bilingue des poètes de Zeeland
• 2016 le tumulte silencieux de la peinture : dans l’atelier de Christian Perrier avec Pierre Jean Brassac
• 2019 « Matière et Mémoire » catalogue pour l’exposition du musée de Villiers St Benoit avec le céramiste Charles Hair. Texte de Michel Cegarra
• « Croisement des silences » livre-boite avec le céramiste Charles Hair et le poète François Coudray